mardi 4 avril 2017

Exposition Valises de curiosités et Parisiennes à la Cape and Cape House à Paris (carnets de voyage, thé et roïbos africains)


Je vous attends nombreuses et nombreux jeudi 6 avril 2017pour le vernissage de ma nouvelle exposition à la Cape and Cape House, 12 rue de Fourcy, à Paris dans le Maris (75004, métro Saint Paul, à partir de 18h30). Quelques valises de curiosités africaines de ma collection personnelle seront exposées, d'autres seront à adopter. Il y aura aussi ma série de parisiennes, qui attendent elles aussi une famille aimante !


Vous pouvez aussi venir juste par amitié, par solidarité, par curiosité, ou pour enfin se rencontrer ailleurs que sur les réseaux sociaux. Pour découvrir et déguster un roïbos ou un thé africain. Vous serez émerveillé(e) par la boutique, qui est un très bel écrin pour un artiste, et un lieu magique pour qui aime le thé, le roïbos et l'Afrique.

C'est la première fois que j'expose à Paris intra muros. Etre artiste c'est se questionner sur la société, sur ce qui nous dérange, ce qui nous émeut, ce qui nous bouscule, ce sur quoi on ne sait pas forcément mettre des mots, c'est douter, c'est se mettre à nu aussi... Merci du fond du coeur à celles et ceux qui seront là jeudi. 


Un grand MERCI au Le Géant des Beaux-Arts pour son partenariat.





Une valise pour une destination, un lieu, une âme, un souvenir, une trace, un concentré d'émotions.

 J'ai mis beaucoup d'amour, un brin de poésie, une louche de couleurs et des clins d'oeil dans mes valises, comme celles du Sénégal, ci-dessous.

Voici l'une des valises qui seront à adopter, celle-ci est habitée par une petit hippopotame cri mignon, avec son petit carnet de voyage et quelques trésors à découvrir.


Vous pouvez aussi passer commande pour une valise tout à fait en accord avec vos rêves et vos désirs, comme l'ont fait les parents d'Eliezer, pour qui j'ai crée une valise sur le Congo Kinshasa.

Et les Parisiennes, me direz-vous ? En voici quelques unes.


J'expliquerai aussi le pourquoi du comment, ma démarche lors du vernissage, pour les curieux et celles et ceux qui veulent comprendre...

A bientôt, vous êtes tous les bienvenu(e)s et je compte sur vous. Merci.

lundi 20 mars 2017

Carnets de voyage et valise de curiosités congolaise


Il y a parfois de jolies rencontres dans la vie. Celle que je vais vous raconter en fait partie.
Il y a quelques semaines, j'ai participé à un forum Afrique/Moyen Orient au siège social d'Air France, invitée par Jacqueline Ngo Mpi, la créatrice du City Guide de l'Afrique à Paris (un guide culturel et touristique qu'il vous faut absolument posséder si vous aimez l'Afrique et Paris, que vous soyez afro-descendant ou pas).  Dans ce guide, 5 artistes  (dont je fais partie) ont été invités à donner leur vision de Paris.

Lors de cette journée, j'exposais quelques unes de mes parisiennes, dont celle qui illustre le City Guide (je vous reparlerai de tout cela dans un autre article). J'avais aussi apporté quelques unes de mes valises de curiosités africaines, tout juste avant leur accrochage à l'Office de Tourisme de Pontoise, prévu le lendemain.

La plupart des visiteurs était des membres du personnel d'Air France (navigant ou pas) et l'accueil réservé à mon travail était chaleureux et bienveillant. Un homme (blanc) s'est approché de moi et m'a demandé si je réalisais des valises sur commande. Je venais juste de finir cette série de 17 valises, et je n'avais pas une seconde imaginé qu'à peine sorties de l'ombre de mes tripes, on me demanderait déjà de leur faire une petite soeur.

J'ai répondu un peu hésitante:
- Oui, pourquoi pas.
- Ce serait pour un autre pays (je n'avais que trois valises ce jour là: Mayotte, le Sénégal et le Cameroun).
- Oui, d'accord, mais ce serait mieux si je connaissais ce pays, et si j'y étais déjà allée car je me sens  incapable de créer une valise sur une destination inconnue (même si j'ai beaucoup voyagé sur le continent africain, je suis loin d'être allée dans les 54 pays qui le composent).
- Le Congo !
- Oui, mais lequel ? (là, mon coeur commence à battre très vite, parce qu'au fond de moi, je connais la réponse).
- Kinshasa !
- Alors, comment vous dire, je n'y suis jamais allée (je suis allée à Brazzaville) mais c'est sans doute la culture que je connais la mieux car mon mari est kinois.
- C'est pour mon fils, il vient du Congo, il va fêter ses dix ans et j'aimerais lui offrir une petite valise de son pays d'origine.

Mon coeur s'est emballé, ma tête s'est mise à tourner, j'ai dis oui.
Les semaines qui ont suivi ont été intenses, je n'ai pas cessé de voyager, en train et en avion, pour des expositions, vernissage, conférences, ateliers, rencontres, café littéraire... Deux fois à Pamiers, dans l'Ariège, deux fois à Aurillac, dans le Cantal, une fois à Agde, dans l'Hérault, entre autres. Entre chaque valise, j'ai plongé dans celle d'Eliezer pour la faire le plus possible à son image. J'y ai mis tout mon coeur, tout mon amour, comme si c'était un cadeau pour l'un de mes enfants. Je savais qu'en plus d'être décorative pour sa chambre,  cette valise serait un petit bagage pour qu'Eliezer traverse la vie avec une trace de son passé, et que même si c'était une trace imaginaire et symbolique, elle serait surement un objet auquel il se raccrocherait quand il aurait des moments de doute ou de mélancolie.  Eliezer a eu dix ans, c'est un magnifique petit garçon, et d'après son sourire et son attitude, mais aussi les dires de ses parents, cette valise lui a beaucoup plu.

J'ai été extrêmement touchée par la demande de ses parents.  Je suis persuadée que cette rencontre n'était pas un hasard. Eliezer ressemble à  l'homme que j'aime enfant et c'était très touchant pour moi que de travailler sur ce projet. J'ai toujours du chagrin lorsque je vends l'une de mes oeuvres, mais là, je dois dire que c'est la première fois que je confie l'un de mes bébés avec autant d'apaisement, une fois le trac de la rencontre passé.  Je sais que cette rencontre avec Eliezer est un signe dans ma vie d'artiste, le signe que je peux à présent confier mon travail à d'autres qui l'adopteront avec autant d'amour que j'ai mis à le créer. Eliezer est le plus merveilleux des porte-bonheurs dont je pouvais rêver.

Je n'ai volontairement pas tout expliqué parce que cette histoire ne m'appartient pas et que je dois respecter la vie privée de cette famille, mais je pense que vous aurez su lire entre les lignes.

Voici quelques images de cette valise. Si vous aussi avez un projet similaire, ou envie d'offrir un cadeau unique, une oeuvre d'art créée autour de l'histoire de quelqu'un que vous aimez,  que ce soit un enfant, un homme, une femme, une amie, ou même en souvenir de votre animal de compagnie, contactez-moi par mail (antonia.neyrins chez wanadoo.fr).

Sinon, mes valises de curiosités africaines seront bientôt exposées sur Paris, et certaines seront à adopter, elles n'attendent que vous. Je vous en dis plus bientôt.

vendredi 3 février 2017

Exposition "Afrique(s), tout un continent dans ma valise" à l'Office du Tourisme de Pontoise du 1er au 25 février 2017

J'ai un peu (beaucoup) déserté le blog ces temps-ci, mais uniquement parce que je suis sur mille projets, et notamment 4 expositions ce mois-ci. La première, à Pamiers, est en cours, je vous en parle bientôt, ainsi que celles d'Aurillac et d'Agde.

Samedi 4 février a eu lieu le vernissage de l'exposition "Afrique(s), tout un continent dans ma valise", à l'Office du Tourisme de Cergy Pontoise (95), à 17h30.  Je remercie toutes celles et tous ceux qui sont venus, parfois de loin, partager ces premiers instants avec moi.

Le 22 février, je vous propose un atelier d’initiation à la réalisation d’un carnet de voyage de 3 heures (tarif 30 euros) avec du matériel fourni par le Géant des Beaux Arts. Réservation fortement conseillée par téléphone au 01 34 41 70 60 ou par mail accueil@ot-cergypontoise.fr. Tous les participants à l'atelier se verront remettre un cadeau de la part du Géant des Beaux-Arts (attention, il n'y a que 15 places).

Les magasins Paris XIII et Paris XI du Géant des Beaux-Arts tiennent à votre disposition un flyer de l'exposition, qui est en libre accès aux horaires d’ouverture de l’OT du mardi au samedi de 09h30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h puis le dimanche de 14 h à 17 h.


Cette exposition est un bel événement autour de mes carnets de voyage sur 15 destinations africaines: Maroc, Algérie, Sénégal, Cap Vert, Mali, Côte d'Ivoire, Bénin, Cameroun, Congo, Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, La Réunion, Mayotte et l'Ethiopie. Ces destinations sont présentées de façon insolite, dans des valises. J'accumule depuis mon enfance, valises, valisettes, malles de voyage et malles-cabine. Je parcours les brocantes, les marchés aux puces, les vides greniers depuis ma plus tendre enfance. Ce sont mes parents qui m'ont donné le goût des vieilles choses, notamment avec les puces de Lyon où nous allions tous les dimanches matin.
Sur l'affiche, vous apercevez une valise du Cameroun.

Merci à l'Officedetourisme CergyPontoise et au Géant des Beaux Arts Paris 75013 d'être hôte et partenaire de cet événement.






Le matériel pour l'atelier "carnets de voyage" du 22 février a été généreusement offert par la boutique du Géant des Beaux-Arts du 13ème arrondissement de Paris.
Paloma, l'une de mes parisiennes.
Détail de la valise du Botswana.
Détail de la valise du Cap Vert.
Détail de la valise du Mali.
Détails de la valise de la RDC - 16 ème destination surprise !
La valise de la République du Congo.
Détail de la valise de la République du Congo.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...